Logo du Conseil général de l'Orne
 
 >>>   Si vous ne parvenez pas à lire ce courriel, cliquez sur ce lien     

>>>   Pour s'abonner à l'infolettre de la direction des Archives et des biens culturels de l'Orne     

>>>   Pour se désabonner : cliquez-ici      
Bandeau de l'infolettre
 Sixième numéro - Septembre 2009

 http://www.cg61.fr   DEMANDEZ LE PROGRAMME  Atelier d'initiation à la recherche, cours de paléographie, expositions 
 http://www.cg61.fr   SOUS LES PROJECTEURS  Exposition, Journées européennes du patrimoine, salle de lecture 
 http://www.cg61.fr   EN COULISSE   La collecte des archives contemporaines 
 http://www.cg61.fr   INSCRIT AU RÉPERTOIRE  Les archives des études notariales de Longny-au-Perche et de Préaux-du-Perche, le fonds d'archives privées Abel Gérard 
 http://www.cg61.fr   LEVER DE RIDEAU  Des documents du Trésor des chartes exposés à Alençon 
 http://www.cg61.fr   SOUFFLEUR   Le Corps forestier canadien dans l'Orne : à vos sources ! 
 http://www.cg61.fr   SOUS LES PLANCHES   Dessins et photographies d'un siège à dossier basculant pour automobile 
 http://www.cg61.fr   ACTEURS DE LA RECHERCHE   Les cousins Villeroy : des mercredis de généalogie ! 
 
 
Visuel des Archives départementales

 
Archives départementales de l’Orne

8 avenue de Basingstoke
61017 Alençon Cedex
Tél. : 02 33 81 23 00
Fax : 02 33 81 23 01
Mél : archives@cg61.fr
Site : www.orne.fr 


































 
 
 DEMANDEZ LE PROGRAMME

Atelier d'initiation à la recherche

Vendredi 9 octobre 2009 - 14h30 / 17h  : histoire des biens fonciers

Conseils méthodologiques et présentation des sources disponibles pour reconstituer l'histoire d'un bien immobilier et de ses abords : cet atelier s’adresse à tous, habitués aux recherches en archives ou grands débutants.

Archives départementales de l'Orne, salle Ordéric Vital. Entrée libre sur réservation. 
Atelier d'initiation à la recherche - Histoire des biens fonciers

Cours de paléographie

Mercredi 21 octobre 2009 - 17h30 / 19h 

Le cycle de paléographie propose une initiation à la lecture des écritures anciennes, du XIIIe au XVIIIe siècle. Il est organisé en 15 séances d'une heure et demie, le mercredi de 17h30 à 19h, à raison d'une séance par quinzaine en moyenne, du 21 octobre 2009 au 9 juin 2010 à savoir le 21/10, 04/11, 18/11,  02/12, 16/12,  06/01, 20/01, 03/02, 03/03, 17/03, 31/03, 28/04, 12/05, 28/05 et 09/06.

Archives départementales de l'Orne, salle Ordéric Vital.
Inscription préalable : 28 euros pour l'année, 15 euros pour les étudiants.
 
Expositions
 
Du 6 juillet au 25 septembre 2009 : Lieux en devenir
 
Cette exposition décline les caractéristiques architecturales et artistiques des cinq pays de l'Orne et donne un coup de projecteur sur des chantiers exemplaires, en cours ou achevés, portés par les associations locales de sauvegarde et de mise en valeur.

Hôtel du Département à Alençon. Entrée libre.
Du lundi au vendredi, de 9h à 17h.

Musée départemental d'art religieux à Sées. Entrée : 2€.
Tous les jours sauf le mardi de 10h à 18h.
Lieux en devenir

Du 11 juillet au 27 septembre : Le lys, l'épée et la tour.
Le comté puis duché d'Alençon de 1269 à 1525


Les Archives départementales proposent pour la première fois au public une exposition consacrée à l’histoire du duché d’Alençon au moyen âge. Au travers de documents médiévaux inédits, d’objets originaux et de reconstitutions numériques, venez découvrir l’épopée de la famille d’Alençon et de ses vastes domaines, entre Normandie, Maine et Bretagne. L’exposition évoque en particulier le destin des principaux personnages de la dynastie, la constitution et la gestion du domaine, les constructions ducales, les épreuves de la guerre de Cent ans, les procès de Jean II et de René, l’œuvre reconstructrice de Marguerite de Lorraine.

Visite guidée : jeudi 24 septembre 2009, à 15h
Hall des Archives départementales de l'Orne. Entrée libre.
En semaine de 8h30 à 17h30, week-ends et jours fériés de 14h à 18h.
 
Le lys, l'épée et la tour. Le comté puis duché d'Alençon 1269-1525

Du 7 au 30 octobre 2009
Manga : les secrets du phénomène

 
Quelques clés essentielles pour mieux appréhender l'univers du Manga, à travers l'analyse des codes graphiques qui font toute sa spécificité : ses différents genres, le sens de lecture, le chapitrage, le découpage, le décor et les thèmes qu'il aborde. Abondamment illustrée, l'exposition permet de découvrir facilement le genre et d'y piocher des idées de lecture.

Cette exposition, proposée par la Médiathèque départementale, a été conçue par la librairie Ikoku et l'agence Le Goff et Gabarra, sur l'iniative de la fondation Jean-Luc Lagardère qui nous prête gracieusement cette exposition.

Hall des Archives départementales de l'Orne. Entrée libre. En semaine de 8h30 à 17h30.

 SOUS LES PROJECTEURS
Exposition

D'encre, de plomb et de papier, une page d'histoire de l'imprimerie à L'Aigle

Exposition, à la salle des Tanneurs, de l'association Culture et patrimoine en Pays d'Ouche et de la ville de L'Aigle.

Du 14 juillet au 4 octobre. Les mardi, mercredi, samedi et dimanche de 14h à 18h. Entrée libre.

Journées européennes du patrimoine

Samedi 19 et dimanche 20 septembre 2009

Le Conseil général de l'Orne s'associe aux Journées européennes du patrimoine en mettant la lumière sur des sites publics et privés qu'il a soutenus dans leur restauration et en ouvrant au public des sites lui appartenant.

A cette occasion, les Archives départementales de l'Orne et le Musée départemental d'art religieux ouvrent leurs portes ! Venez nombreux, samedi 19 et dimanche 20 septembre,  à Alençon de 14 à 18 heures et à Sées de 10 à 18 heures.

 
 Journées européennes du patrimoine
Salle de lecture
 
En raison de leur numérisation, les documents suivants seront indisponibles jusqu'au 1er janvier 2010 :
  1. les listes nominatives de recensement (an IX - 1968), cotées M 1436 à M 1582 et 520 W 1 à 520 W 64 ;
  2. le fonds Odolant-Desnos (XIIIe - XIXe siècle), les cotes 31 J 44 à 31 J 550 ;
  3. les plans de remembrement des services cadastraux ;
  4. les cartes postales thématiques ;
  5. les phototypes anciens cotés 22 FI 2523 à 22 FI 2580, 49 FI 1208 à 49 FI 2420, 58 FI 456 à 58 FI 1356, 415 J 76, 1 NUM 2/284 à 1 NUM 2/306 ;
  6. les ouvrages : Grand armorial de France, généralité d'Alençon, coté AUX US 20701 et Manuel de diplomatique, coté RÉS3798 ;
  7. les tables de successions et absences (tables des décès) des services de l'enregistrement pour l'ensemble des bureaux, de 1792 à 1970.
 EN COULISSE

La collecte des archives contemporaines
Les archives pubiques contemporaines collectées par les Archives départementales sont constituées de tous les documents produits ou reçus depuis 1940 par les administrations publiques suivantes : les services de la Préfecture, les services déconcentrés de l’État en département (par exemple la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales ou la Direction des services fiscaux), les tribunaux,  les établissements publics départementaux ou ayant leur siège dans le département (Service départemental d’incendie et de secours, Office national des forêts, Haras national du Pin, etc.), les services du Conseil général et les établissements publics et associations exerçant des missions de service public qui en dépendent. 

La collecte de ces archives représente un travail important par le volume concerné (plus de 450 mètres linéaires collectés en 2008) et la nécessité de recevoir des versements accompagnés de bordereaux aussi précis et détaillés que possible. En effet, ces bordereaux de versement constituent le plus souvent le seul moyen pour le chercheur d'accéder aisément et rapidement au renseignement recherché. L'équipe chargée du traitement des archives contemporaines contrôle et le plus souvent complète et normalise les bordereaux rédigés par les services, assurant même parfois la rédaction complète du bordereau en cas de nécessité.
Archives contemporaines  Archives contemporaines  Archives contemporaines
Afin d’éviter aux archives de séjourner trop longtemps dans des conditions de conservation inadaptées, l’équipe s’emploie à inciter les administrations à verser leurs documents dès qu’ils ne sont plus strictement nécessaires au bon fonctionnement du service. Par ailleurs, les mutations lourdes des services de l’État opérées dans le cadre de la révision générale des politiques publiques se traduisent par d’importants transferts de compétences et par des restructurations immobilières qui ont un impact fort sur la gestion des archives. Le service est donc « sur le pont » pour capter le patrimoine archivistique en devenir et éviter qu’il ne tombe en deshérence. L’activité de conseil en amont et de collecte connaît ainsi une très forte croissance depuis deux ans.
 INSCRIT AU RÉPERTOIRE

Les archives des études notariales de Longny-au-Perche et de Préaux-du-Perche
 
Parmi leurs missions de collecte, les Archives départementales ont la charge d’accueillir les minutes (actes originaux), répertoires chronologiques et tables alphabétiques de plus de 100 ans des notaires du département de l’Orne. En juin dernier, l’Office notarial de Rémalard a procédé au versement des minutes des études de Longny-au-Perche (1851-1903), soit 40 mètres linéaires, et de Préaux-du-Perche (1862-1903), soit 19 mètres linéaires. Ces volumineux fonds d’archives notariales ont été classés pendant l’été et sont, depuis début septembre, à la disposition des chercheurs et des généalogistes en salle de lecture.
 
Le fonds d'archives privées Abel Gérard

Depuis son entrée, il y a déjà plus de vingt ans, le fonds d’archives privées Abel Gérard, coté 77J, connu simplement comme un ensemble de correspondance et de revues d’art dramatique, attendait l’heure du classement pour révéler aux chercheurs ses richesses. L’important travail de reconnaissance réalisé a permis de découvrir un fonds original composé de manuscrits et de textes imprimés de pièces de théâtre (comédies dramatiques et vaudevilles) écrites surtout par Paul Gérard (sous le pseudonyme André Sylvane), né à L’Aigle en 1851. Figure également une importante correspondance entre Paul Gérard, son frère Abel (avocat à Paris), ses parents, ses amis et relations professionnelles. Ces 5,80 mètres linéaires de documents, décrits dans un répertoire numérique de 28 pages, ne manqueront pas d’intéresser les historiens des arts du spectacle.
Manuscrit de la pièce de théâtre "Tire au flanc"

 LEVER DE RIDEAU


Des documents du Trésor des chartes exposés à Alençon

Fait exceptionnel et rarissime, les Archives nationales ont accepté de nous prêter des documents qui sont aux origines de l'apanage d'Alençon : ils proviennent du Trésor des chartes, considéré depuis deux siècles comme le noyau des Archives nationales et l'ancêtre des archives publiques en France. Ces huit chartes sont visibles dans le cadre de l'exposition Le lys, l'épée et la tour. Le comté puis duché d'Alençon de 1269 à 1525 présentée aux Archives départementales du 11 juillet au 27 septembre.

Ci-contre, la reproduction d'un parchemin, scellé de trois sceaux en cire verte pendants sur lacs de soie rouge et verte,daté du mois de janvier 1221 : Aimery, vicomte de Châtellerault, Ala, sœur de Robert jadis comte d’Alençon et Robin Malet donnent à Philippe Auguste, roi de France, Alençon et l’Alençonnais, avec toutes leurs appartenances, tant en fief et domaine qu’en forêts et eaux et toutes autres choses, ainsi que la forêt d’Ecouves, la haye de Ferrières, la forêt de Chaumont et la forêt de la Roche-Héloy jusqu’au Sarthon, ainsi que les quatre paroisses outre Sarthe dénommées Héloup relevant de la justice et du domaine d’Alençon. Le roi pourra faire détruire les forteresses d’Essay et de La Roche-Mabille à sa convenance.

Les héritiers de la lignée des Montgommery-Bellême cèderont la même année au roi le château d’Essay avec ses revenus et la forêt de Bourse, contre la terre d’Ecouché et la restitution de la forêt de Chaumont.


 SOUFFLEUR

Le Corps forestier canadien dans l'Orne : à vos sources !
 
Le 15 février 1916, après dix-huit mois mois de guerre, la Grande-Bretagne demande officiellement au Canada de l'assister dans l'exploitation de ses forêts de manière à produire sur place le tonnage nécessaire au front et à limiter ainsi les importations de bois, menacées par la flotte sous-marine allemande. Trois mois plus tard, lord Kitchener, ministre britannique de la guerre, suggère que des bûcherons canadiens soient également déployés dans les forêts françaises, mises à disposition de la Grande-Bretagne. 
Camp du détachement du 14ème bataillon de fusilliers écossais à Saint-Évroult Notre-Dame-des-Bois
Dès le mois de septembre, plusieurs compagnies et détachements, rattachés au 1er district du Corps forestier canadien, vont exploiter les forêts ornaises : Andaines, Bellême, Bourse, Écouves, Gouffern, Saint-Évroult et Trappe.

Depuis leur quartier général, à Alençon, le major Carrew et ses officiers vont superviser différentes opérations organisées depuis les camps (caractérisés notamment par leurs tentes en forme de tipi), gares ou scieries d'Alençon, d'Almenêches, d'Antoigny, de Bagnoles-de-l'Orne, de Bellême, de La Bellière, de Champsecret, du Château-d'Almenêches, de Domfront, de Dompierre, de La Ferté-Macéde Juvigny-sous-Andaine, de Lignerolles, de Magny-le-Désert, de Marchemaisons, du Mêle-sur-Sarthe, de Montmerrei, de Mortagne-au-Perche, de Mortrée, de Neuilly-le-Bisson, de Nonant-le-Pin, de La Perrière, de Perrou, de Radon, de Saint-Christophe-le-Jajolet, de Saint-Évroult-Notre-Dame-des-Bois, de Saint-Gervais-du-Perron, de Saint-Michel-des-Andaines, de La Sauvagère, de Sées et de Soligny-la-Trappe.


On retrouve également des compagnies canadiennes dans le Calvados, en forêt de Moutiers-Hubert et dans la Sarthe, en forêt de Perseigne et de fait à Alençon, Mamers, Neufchâtel-en-Saosnois, Pontchardon, Saint-Rigomer-des-Bois, Ticheville et Vimoutiers.


En vue d'une prochaine exposition sur le sujet,

aidez-nous à documenter la présence du Corps forestier canadien dans notre département.

Si vous possédez des cartes postales, des photographies
ou bien si vous pouvez témoigner de quelques souvenirs qu'avaient vos parents, vos grands-parents,


faites-nous en part : archives@cg61.fr

 SOUS LES PLANCHES


Dessins et photographies d'un siège à dossier basculant pour automobile
 
Parmi les dessins et modèles déposés au tribunal de commerce de L'Aigle entre 1874 et 1939, voici le contenu d'une boîte de bois scellée qui vient illustrer l'âge d'or de l'industrie automobile.

Ce dépôt,  effectué le 23 août 1928 par M. E. Bard, de Soligny-la-Trappe, renfermait en double exemplaire le croquis schématique et les photographies d'un siège à dossier basculant pour automobile.
Dessin et photogratphies d'un siège à dossier basculant pour automobile

 ACTEURS DE LA RECHERCHE

Les cousins Villeroy : des mercredis de généalogie !

Voilà respectivement 35 et 27 ans que Gérard et Pierre Villeroy fréquentent assidûment la salle de lecture des Archives départementales de l'Orne. Des heures de recherche, d'abord passées à écumer les registres de l'état civil, puis les registres paroissiaux (aujourd'hui numérisés et accessibles en ligne) jusqu'à ce qu'ils se découvrent finalement un ancêtre commun, à l'origine d'un même nom de famille et selon eux de quelques gènes en commun, qui expliquent notamment leur bonne entente !

Aujourd'hui, ils compulsent avec avidité les archives des juridictions et notariats des cantons de Briouze, Écouché, Flers, Messei et Tinchebray. Ils ne sont plus à la seule quête de leurs aieux, mais désormais à la recherche d'éléments microhistoriques qui vont venir documenter l'environnement culturel, économique et social dans lequel vivaient leurs ancêtres.

Vous pouvez retrouver plusieurs publications de Gérard Villeroy dans les bulletins et cahiers généalogiques édités par le Pays Bas-Normand.
Les cousins Villeroy : des mercredis de généalogie !

Direction des Archives et des biens culturels de l'Orne, 6-10 avenue de Basingstoke, 61017 Alençon Cedex  
Tél. : 02 33 81 23 00 - Fax : 02 33 81 23 01 - Mél : archives@cg61.fr - Site internet : http://www.orne.fr