Logo du Conseil général de l'Orne
 
 >>>   Si vous ne parvenez pas à lire ce courriel, cliquez sur ce lien     

>>>   Pour s'abonner à l'infolettre de la direction des Archives et des biens culturels de l'Orne     

>>>   Pour se désabonner : cliquez-ici      
Bandeau de l'infolettre
 Cinquième numéro - Juillet 2009

 http://www.cg61.fr   DEMANDEZ LE PROGRAMME  Expositions, visites des Archives départementales 
 http://www.cg61.fr   SOUS LES PROJECTEURS  Musée d'art religieux, salle de lecture, site internet 
 http://www.cg61.fr   EN COULISSE   La restauration des archives 
 http://www.cg61.fr   INSCRIT AU RÉPERTOIRE  Achats de fonds privés 
 http://www.cg61.fr   LEVER DE RIDEAU  Plan du grand et du petit parc du château d'Alençon 
 http://www.cg61.fr   ACTEURS DE LA RECHERCHE   Étudiants de l'Université de Caen Basse-Normandie : stage d'initiation à la recherche historique 
 
 
Visuel des Archives départementales

 
Archives départementales de l’Orne

8 avenue de Basingstoke
61017 Alençon Cedex
Tél. : 02 33 81 23 00
Fax : 02 33 81 23 01
Mél : archives@cg61.fr
Site : www.orne.fr 


































 
 
 DEMANDEZ LE PROGRAMME

Expositions
 
Du 6 juillet au 25 septembre 2009 : Lieux en devenir
 
Cette exposition décline les caractéristiques architecturales et artistiques des cinq pays de l'Orne et donne un coup de projecteur sur des chantiers exemplaires, en cours ou achevés, portés par les associations locales de sauvegarde et de mise en valeur.

Hôtel du Département à Alençon. Entrée libre.
Du lundi au vendredi, de 9h à 17h.

Musée départemental d'art religieux à Sées. Entrée : 2€.
Tous les jours sauf le mardi de 10h à 18h.
Lieux en devenir

Du 11 juillet au 27 septembre : Le lys, l'épée et la tour.
Le comté puis duché d'Alençon de 1269 à 1525


Les Archives départementales proposent pour la première fois au public une exposition consacrée à l’histoire du duché d’Alençon au moyen âge. Au travers de documents médiévaux inédits (chartes ornées et scellées, chroniques), d’objets originaux et de reconstitutions numériques, venez découvrir l’épopée de la famille d’Alençon et de ses vastes domaines, entre Normandie, Maine et Bretagne. L’exposition évoque en particulier le destin des principaux personnages de la dynastie, la constitution et la gestion du domaine, les constructions ducales, les épreuves de la guerre de Cent ans, les procès de Jean II et de René, l’œuvre reconstructrice de Marguerite de Lorraine.

Hall des Archives départementales de l'Orne. Entrée libre.
En semaine de 8h30 à 17h30, week-ends et jours fériés de 14h à 18h.
 
Le lys, l'épée et la tour. Le comté puis duché d'Alençon 1269-1525

Du 3 juillet au 6 août : Quand Argentan était capitale du comté puis duché d'Alençon

 
A l’occasion de l’exposition Le lys, l'épée et la tour. Le comté puis duché d'Alençon 1269-1525, le Conseil général de l’Orne présente à la chapelle Saint-Nicolas une exposition centrée sur la ville d’Argentan et sa fonction de capitale du duché, à la lumière des recherches récentes. L’exposition sur panneaux, accompagnée de reproductions de documents conservés à Argentan, aux Archives départementales de l’Orne et à la Médiathèque du patrimoine, évoquera la ville d’Argentan aux XIVe et XVe siècles, les seigneurs d’Argentan puis les comtes d’Alençon (ducs à partir de 1415), les institutions seigneuriales, les relations entre la ville et ses seigneurs. L’accent sera mis sur la construction de la résidence princière et ses différentes composantes (le logis, actuel palais de justice, la chapelle Saint-Nicolas, le beffroi) dont une restitution numérique soulignera les caractères originaux.

Office de tourisme d'Argentan, chapelle Saint-Nicolas. Entrée libre.
Le lundi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 18h, du mardi au samedi de 9h à 18h30.
Quand Argentan était capitale du comté puis duché d'Alençon

Visites des Archives départementales de l'Orne

17 juillet, 29 juillet et 17 août 2009 - 14h30

Cette visite d'une heure et demie environ s'adresse aux personnes qui fréquentent déjà les Archives en salle de lecture ou sur le site internet, qui voudraient découvrir l'envers du décor, mais aussi à tous ceux qui voudraient en savoir plus sur un service culturel et patrimonial un peu particulier.

Hall des Archives départementales de l'Orne. Entrée libre sur réservation. 

 SOUS LES PROJECTEURS

Musée départemental d'art religieux

La vocation du Musée départemental d’art religieux est de recueillir les œuvres d’art sacré issues des églises paroissiales de l’Orne. Lors de sa création en 1969, beaucoup d’entre elles, inaccessibles au public et reléguées au fond des sacristies, étaient menacées de disparition ou de délabrement en raison de leurs conditions de conservation.

Depuis, la prise de conscience de la valeur inestimable des peintures, sculptures, orfèvreries et ornements liturgiques entraîne un enrichissement permanent des collections. Parmi les dépôts et les achats les plus récents : Saint François-Xavier mourant et Les ravissements de Sainte Madeleine (huiles sur toile collées sous verre, XVIIIe siècle), un encensoir (bronze, XVIe siècle), un tronc de quête (bois et métal, début du XVIIe siècle).

Situé au cœur du quartier cathédral de Sées, le Musée présente les œuvres au public selon un ordre chronologique, du Moyen-Age au début du XXe siècle. Statues de saints, reliquaires, calices… Aucune forme d’expression artistique, aucune pratique de dévotion ne sont négligées.

L’itinéraire permet aux visiteurs de s’immerger dans l’atmosphère d’une époque où la religion est au cœur de toutes les vies, du baptême à l’extrême-onction. L’intérêt des collections ? Témoigner aussi bien de la foi simple des paysans, qui vouent un culte immodéré aux reliques de leurs saints-patrons, que des luttes passionnées entre théologiens dont la conclusion est souvent… la mort d’un des protagonistes sur le bûcher.

Musée départemental d'art religieux, place du général de Gaulle, 61500 Sées.
Du 1er juillet au 30 septembre. Tous les jours de 10h à 18h. Entrée : 2€
 
 
Musée départemental d'art religieux

Musée départemental d'art religieux
Salle de lecture
 
En raison de leur numérisation, les documents suivants seront indisponibles jusqu'au 1er janvier 2010 :
  1. les listes nominatives de recensement (an IX - 1968), cotées M 1436 à M 1582 et 520 W 1 à 520 W 64 ;
  2. le fonds Odolant-Desnos (XIIIe - XIXe siècle), les cotes 31 J 44 à 31 J 550 ;
  3. les plans de remembrement des services cadastraux, en cours d'inventaire et de cotation ;
  4. les cartes postales thématiques, en cours d'inventaire et de cotation
  5. les phototypes anciens cotés 22 FI 2523 à 22 FI 2580, 49 FI 1208 à 49 FI 2420, 58 FI 456 à 58 FI 1356, 415 J 76, 1 NUM 2/284 à 1 NUM 2/306
  6. les ouvrages : Grand armorial de France, généralité d'Alençon, coté AUX US 20701 et Manuel de diplomatique, coté RÉS3798
Site internet
 
Amoureux d'histoire, passionnés de "vieilles pierres", curieux de savoir-faire et traditions, le pays d'Alençon vous dévoilera tous ses secrets... Saviez-vous que le "Point d'Alençon", art délicat et unique de la dentelle à l'aiguille se fabrique à Alençon depuis le XVIIe ? Peut-être préfèrerez-vous une promenade sur les pas de sainte Thérèse, native d'Alençon... ou bien encore découvrir la tradition de la culture du chanvre dans la région du Saosnois ?  Les villes d'Alençon, Sées, Essay, Carrouges avec son château... sauront vous étonner par la qualité et la richesse de leur patrimoine architectural.

Nous vous souhaitons une agréable découverte : http://www.paysdalencontourisme.com


Visites et découvertes insolites en Pays d'Alençon
:  cliquez sur l'image pour télécharger le programme.

 
Vistes et découvertes insolites en Pays d'Alençon

 EN COULISSE


La restauration des archives

Les Archives de l’Orne conservent des documents qui sont dans des états variables dus aux conditions ultérieures de conservation, à de très nombreuses manipulations ou à des conditionnements inadaptés. Afin de permettre l’accès aux informations dont ils sont porteurs, il faut les restaurer. Il ne s’agit pas de leur redonner un aspect que l’on suppose avoir été le leur, mais d’arrêter leur dégradation et de leur redonner la lisibilité nécessaire à leur compréhension. L’an dernier une centaine de documents ont été restaurés, pour l’essentiel des registres provenant des notaires et des services fiscaux.

Pour l'exposition Le lys, l'épée et la tour. Le comté puis duché d'Alençon 1269-1525, 22 parchemins et 3 sceaux en cire ont été restaurés par deux ateliers de restauration spécialisés, les Archives départementales de l'Orne ne disposant pas de leur propre atelier de restauration.

La restauration des sceaux intervient en premier afin de ne pas risquer de perdre des fragments lors de la restauration des parchemins. Les sceaux sont réparés avec ajout par soudure de cire naturelle teintée dans la masse un ton en-dessous de la teinte de l’original afin de bien montrer la restauration. La forme originale du sceau n’est pas reconstituée, en revanche les lacs en parchemin ou les fils de soie qui maintiennent le sceau au document sont remis à plat ou tressés à l’identique.

Les parchemins sont nettoyés à sec au pinceau doux, humidifiés par humidification contrôlée (augmentation de l’humidité relative dans l’atmosphère environnant le parchemin), afin que leurs fibres se détendent et qu’ils puissent revenir à plat avec une mise sous tension. Ceux qui présentaient des déchirures importantes ou des manques de matières pouvant provoquer des dégradations ultérieures ont été restaurés avec un doublage de papier japonais.

Une fois l’exposition terminée, les documents seront enlevés des cadres et conditionnés dans des pochettes polyester. Pour ceux qui ont un ou des sceaux pendants, un conditionnement spécifique à plat sur planche est prévu. Ces documents, numérisés, ne sont plus consultables que sous forme d’images de substitution afin de les préserver au mieux des dégradations liées aux manipulations et au transport.

Document avant restauration

Document non restauré
Le même document aprés restauration

Document restauré

 INSCRIT AU RÉPERTOIRE


Foulards et mouchoirs de la Libération

Un antiquaire nous a récemment vendu un petit fonds d'archives privées : celui d'une ancienne libraire de Flers. Outre les quelques correspondances et coupures de presse ayant trait à la seconde mondiale, le fonds comprend deux foulards et deux mouchoirs  flanqués des couleurs et drapeaux américains, anglais et français. Témoignages émouvants des joies et des liesses populaires qui ont illustré les premiers instants de la Libération.
Foulard de la Libération

Inventaire des terres, héritages et partages des seigneurs de Torchamp
 
Nous avons également acheté, dans une vente aux enchères publiques, un inventaire des terres, héritages et partages d'un large domaine, à cheval entre l'Orne et la Mayenne, concernant les fiefs et seigneuries de la Pallu, Torchamp, Valaubin et Villette depuis le XVe siècle. Ce manuscrit anonyme, daté de 1762, est relié plein veau marbré, avec triple filets dorés d'encadrement sur les plats et tours dorées en écoinçons, dos lisses ornés de fers spéciaux, toutes tranches dorées. Les plats des deux volumes sont aux armes des "De Villette" : d'azur à six tours d'argent, posées trois, deux et une. 
 
Photographies sur plaques de verre du Bocage ornais

Les Archives départementales de l'Orne ont aussi acquis sur un site internet d'enchères en ligne une collection familiale d'anciennes photographies sur plaques de verre : une série d'environ 750 vues, pour la plupart stéréoscopiques. Paysages et scènes de vies ornaises y sont largement représentées : courses hippiques, fêtes communales, matchs de football, sociétés de gymnatique, etc. La plupart concernent le Bocage ornais (Bagnoles-de-l'Orne, Couterne, Domfront, La Ferté-Macé, etc.) depuis les années 1910 jusqu'aux années 1930.
Fait remarquable : cette collection comprend huit autochromes (procédé de film photographique couleur breveté par les frères Lumière en 1903). Une première aux Archives départementales de l'Orne !
 
Autochrome - Champ de pommiers

 LEVER DE RIDEAU


Plan du grand et du petit parc du château d'Alençon

Ce dessin, réalisé pour l’installation du couvent de Jésuites sur l’emprise du petit parc, est la plus ancienne représentation du château d’Alençon : il est de 1637.

On y distingue au premier plan le châtelet d’entrée, les deux courtines et les tours qui les flanquaient sur la Briante et vers la ville, construits par Jean Ier au début du XVe siècle, le donjon roman (E) et, à l’arrière plan, la haute cour (B) contenant les bâtiments composant le bloc résidentiel : logis, grande salle, cuisine, chapelle. A l’arrière, à l’opposé de la ville, s’étendait le parc du château.

Plan du grand et du petit parc du château d'Alençon

 ACTEURS DE LA RECHERCHE

Étudiants de l'Université de Caen Basse-Bormandie : stage d'initiation à la recherche historique

Les 3 et 24 avril et le 8 juin, quinze étudiants en licence d'histoire à l'Université de Caen Basse-Normandie ont effectué un stage de trois jours d'initiation à la recherche historique aux Archives départementales de l'Orne sous la direction de Jean-Marc Moriceau, professeur d'histoire moderne, et de Jérôme Viret, maître assitant en histoire moderne. Ce stage, organisé pour la quatrième fois, est le fruit d'une collaboration régulière entre les Archives départementales et les historiens de l'Université.

Il a permis aux étudiants de se familiariser avec les dépouillements des documents d'archives (registres paroissiaux, actes notariés, rôles de tailles, plans cadastraux, etc.), d'en extraire les informations essentielles et d'en effectuer une synthèse. Quatre communes ont fait l'objet d'une étude démographique et sociale pour les XVIIe et XVIIIe siècles : Condé-sur-Sarthe, Courtomer, Fontenay-les-Louvets et Lonrai.

Cette expérience, toujours trés positive pour les futurs acteurs de la recherche historique, leur permet de découvrir les richesses des Archives départementales de l'Orne et sera par conséquent renouvelée en 2010.

Étudiants de l'Université de Caen Basse-Normandie : stage d'initiation à la recherche historique

Direction des Archives et des biens culturels de l'Orne, 6-10 avenue de Basingstoke, 61017 Alençon Cedex  
Tél. : 02 33 81 23 00 - Fax : 02 33 81 23 01 - Mél : archives@cg61.fr - Site internet : http://www.orne.fr